Nous avons vu, lors d’un précédent article, quels feux allumer la nuit. La deuxième partie de ce sujet concerne l’usage des feux par temps de pluie, neige, brouillard.

Ce sont les trois cas de figure que l’on regroupe sous le terme d’intempéries.

…. et on dispose de 4 types de feux pour faire face au problème :

  • les feux de position
  • les feux de croisement
  • les feux de brouillard avants
  • le(s) feux de brouillard arrière(s)

 

Ici, le problème en tant que tel est plus simple dans la mesure où l’ objectif n’est plus essentiellement de voir, mais bien d’être vu.

C’est d’ailleurs pourquoi l’on va retrouver la règle qui autorise – en agglomération seulement et si la visibilité est au moins égale à 150 mètres – l’utilisation des feux de position seuls ou des feux de croisement, au choix du conducteur.

 

Voyons maintenant les combinaisons possibles :

 

Usage des feux par temps de pluie :

 

Comme vu dans l’article sur les feux à allumer la nuit, on a là aussi s’appuyer sur une règle fondamentale que l’on va décliner en fonction des circonstances.

“ Les feux à la base de tout éclairage lors d’intempéries sont les feux de croisement. Les feux de route sont interdits (sauf nuit et intempéries, hors brouillard)”

Hormis l’exception vue plus haut avec les feux de position seuls en agglomération. Attention par contre de bien retenir cette “particularité” qui tout en étant anecdotique est une source de pièges fréquents dans les questions sur ce sujet. En particulier, les questions sur l’utilisation des feux de position seuls hors agglomération ne sont pas rares, alors que la réponse est toujours la même : “non”. On ne peut jamais utiliser les feux de position seuls hors agglomération….Il n’y a aucun cas où cela soit autorisé. Pourtant qu’est-ce que l’on en croise tous les jours sur les routes !

Lorsqu’il pleut (ou lorsqu’il y a encore beaucoup d’eau sur la route), on doit donc allumer les feux de croisement.

On peut utiliser, si le véhicule en est équipé (ce n’est pas un élément obligatoire sur un véhicule) les feux de brouillard avants en complément ou en remplacement des feux de croisement.

Dans le cas où c’est “en remplacement”, il faudra alors allumer les feux de position.

Pourquoi ? Parce que feux de brouillard avants et arrières sont dissociés : en allumant les antibrouillards avants seulement on se retrouverait théoriquement avec aucun éclairage à l’arrière ! En pratique les comodos des voitures empêchent cette “possibilité”.

Par contre en allumant les feux de position on allume automatiquement les feux rouges à l’arrière… et ce n’est pas en contradiction avec l’interdiction d’utiliser les feux de position seuls hors agglomération.

Toujours dans une situation de pluie, les feux de brouillard arrières sont interdits car éblouissants.

Usage de feux lors de chutes de neige :

 

Les règles sont les mêmes que par temps de pluie, sauf pour l’éclairage des feux de brouillard arrières qui est cette fois-ci autorisé.

En revanche, l’éclairage des feux ne se fait que lorsque la neige tombe.

La seule présence de neige au sol ne donne pas lieu à l’obligation d’allumer les feux.

Usage des feux par temps de brouillard :

 

Là, “c’est Versailles” ! On peut tout allumer sauf les feux de route (de jour comme de nuit). En effet ces feux qui éclairent “haut” et loin se reflètent dans le mur de brouillard qui est face à vous et vous éblouissent. C’est comme si vous allumiez vos phares face à un miroir…

Les feux de brouillard sont particulièrement adaptés (d’où leur nom 🙂 ) car leur faisceau est large et étalé, passant ainsi sous la nappe de brouillard.

Précisons encore une fois que le but de l’éclairage est d’être vu. Si vous vous êtes déjà trouvé dans du brouillard en voiture, même sans être au volant, vous avez pu vous rendre compte de l’inefficacité des feux – quels qu’ils soient – pour ce qui est d’avoir une meilleure visibilité.

En d’autres termes, dans le brouillard, on allume obligatoirement les feux de croisement et les feux de brouillard arrière.

Si vous le souhaitez – et si votre véhicule en est équipé – vous pouvez allumer en plus les feux de brouillard avants.

Ces derniers peuvent remplacer les feux de croisement à la condition d’allumer aussi les feux de position.

 

Pour résumer, vous devez retenir que :

  • lors d’intempéries, on allume généralement les feux de croisement en toutes circonstances.

  • les feux de route sont interdits de jour, et de nuit par temps de brouillard.

  • les feux de brouillard avants peuvent être allumés par temps de pluie, de chutes de neige et bien sûr de brouillard.

  • les feux de brouillard arrières ne doivent être utilisés que par temps de brouillard et de chutes de neige.



Des questions…plus de précisions ? Postez vos commentaires.

 

 

 

Crédit photo: dalbera